En management, faut-il valoriser l’effort ou le résultat ?

En management, faut-il valoriser l’effort ou le résultat ?

« Les deux mon capitaine » aurait-on tendance à répondre !

Seulement, que fait-on si la persévérance est palpable alors que le résultat n’est pas au rendez-vous ? Inversement, quelle réaction le manager doit-il adopter si son collaborateur a atteint son objectif en faisant le strict minimum ?

L’objet de ce billet est de montrer l’importance de sortir la tête du guidon, surtout si celle-ci est obnubilée par la culture du résultat.

 

En effet, le résultat est souvent l’obsession de bon nombre d’entreprises et donc de managers, alors qu’une prise de recul sur la manière de l’atteindre évoque la motivation et la pérennisation des bonnes pratiques… et donc des résultats.

Prendre du recul en management, c’est-à-dire ?

Ayez une vision plus panoramique sur la réalisation du travail de vos collaborateurs. Ne jugez pas uniquement toute une production, un projet, un travail, un entretien client sur le rendu final.

Si votre équipe a terminé un projet à temps mais que vos collaborateurs sont littéralement épuisés, est-ce une victoire ? Une satisfaction totale ? Une manière de travailler qu’il faut reproduire ? On est d’accord, la réponse est évidemment non ! Le risque sera peut-être l’échec sur le projet suivant…

Si vous blâmez un membre de votre équipe car il a rendu une synthèse en retard alors que pourtant, c’est la meilleure de toutes : alors il faut qu’on parle. Avez-vous réellement conscience de la portée d’un tel management ?

Retenez aussi que vous misez sur la durée en valorisant l’effort et pas uniquement le résultat. D’ailleurs, les professeurs de mathématiques le mettent en application lorsqu’ils notent le raisonnement, le déroulé de la réflexion et la prise en main de la problématique en plus de la ligne finale de résultat…

En résumé, si vous soulignez l’investissement, la persévérance, l’implication et l’engagement autour de la tâche, il y a fort à parier que le prochain travail mené par vos collaborateurs sera mis en orbite dans la galaxie de la réussite.

Et … dans la pratique ?

Dites à vos collaborateurs tout le bien que vous pensez d’eux lorsqu’ils s’accrochent, malgré les difficultés. Montrez-leur que vous appréciez leur capacité à rebondir devant un obstacle.

Il me vient une anecdote : en tant que manager d’un conseiller client sur une mission de télévente, je l’observais se démener pour réaliser un accord. Il n’arrivait pas à concrétiser son investissement malgré sa bonne volonté. Il suivait les méthodes enseignées, s’intéressait aux conseils prodigués et mettait en pratique ce que je lui apportais pour l’accompagner vers la réussite. Je lui ai souligné tout cela lors d’un entretien. Et le simple fait d’avoir un retour sur ses efforts et non sur sa ligne de résultats a permis non seulement de débloquer son compteur de ventes mais aussi d’en faire un pilier de l’équipe au niveau des résultats !

Des phrases de reconnaissance de l’effort comme : « Si tu continues dans cette voie, ça ne peut que marcher. » ou « J’observe l’implication dont tu fais preuve et tu vas forcément être récompensé. » sont lourdes de conséquences (positives !). Cela complète un article précédent intitulé : « Créer un cadre de travail agréable et convivial, comment vous y prenez-vous ? »

Grâce à ce type de management, tourné vers l’encouragement de l’effort, vous semez la confiance, vous provoquez la fierté et vous brandissez l’étendard de la valorisation. En bonus, vous rendez votre équipe plus prompte à prendre des risques et à innover.

En conclusion, le chemin est tout aussi important que la ligne d’arrivée. Et comme le soulignent Magali Mounier-Poulat et Solenne Roland-Riché dans leur ouvrage « 100 règles d’or du management positif » : la tortue l’emporte au final devant le lièvre dans la fable de La Fontaine !

Ludovic Francisque
Formateur pour Teleperformance Academy France