Twitter fait évoluer la limite des 140 caractères

twitter-relation-client

L’information a déjà quelques mois mais nous n’avions pas de date annoncée. C’est maintenant chose faite, Twitter vient de modifier la limite des 140 caractères par tweet. Petit tour d’horizon sur cette nouvelle.

Twitter ?! De quoi parle-t-on ?

Si vous n’êtes pas adeptes de l’oiseau bleu, sachez que Twitter a, depuis toujours, une limite : 140 caractères. C’est le nombre de caractères maximum qu’il est possible d’intégrer dans un tweet public. Jusqu’à il y a peu, cette limite intégrait votre texte, les espaces, le ou les noms d’utilisateurs mentionnés et les liens (URI) dans le tweet, même si ces derniers sont automatiquement raccourcis par Twitter (c’est ce qui fait que les liens commencent par t.co/…).

Pendant un temps, Twitter a songé à enlever cette limite de 140 caractères, afin de donner plus de souplesse aux utilisateurs et aux marques du réseau… Idée finalement abandonnée, elle a reçu un très mauvais accueil, et seule, la limite des 140 caractères dans les messages privés a disparu.

Cette limite symbolique fait partie intégrante de l’ADN de Twitter, l’enlever reviendrait à faire de Twitter un réseau social « comme les autres ».

L’enjeu pour Twitter était donc de laisser cette limite de 140 caractères, tout en pouvant écrire plus qu’avant, c’est ainsi qu’est venue l’idée de ne pas comptabiliser quelques éléments.

Dorénavant, les photos, les vidéos, les GIFs, les sondages et les différentes citations ne seront plus comptabilisés dans les 140 caractères.

Qu’est-ce que cela change ?

Concrètement, cela laisse plus de place au contenu voulu par l’utilisateur. Moins de problèmes pour avoir une conversation avec 10 utilisateurs en même temps, chose qui relevait de l’impossible avant.

Plus d’espace pour s’exprimer, donc. Pour les utilisateurs d’abord, puisque ce changement va entrainer plus de souplesse, il ne sera plus nécessaire de trouver quel mot sacrifier pour tenir dans les 140 caractères ! Inconvénient, le fait que les noms d’utilisateurs ne soient plus comptés dans les 140 caractères peut éventuellement créer d’énormes échanges entre de très nombreux utilisateurs groupés, au risque de rendre tout ceci illisible.

Pour les marques ensuite, il devient possible d’avoir un message un peu plus long, ou pourquoi pas de faire des messages groupés, lors d’une transmission d’information générale par exemple. La souplesse apportée par ce nouveau mode de fonctionnement devrait faciliter la vie de certains community managers, à n’en pas douter.

Twitter

Jérôme Mauvais
Formateur pour Teleperformance Academy France