Les idées reçues sur le monde de l’assurance

dessin deux personnages contrat assurance

En tant que Clients et assurés par ailleurs, qui n’a jamais pensé, entendu ou peut-être même prononcé des mots de mécontentement envers les assurances?

« J’en ai marre des assureurs, ce sont tous des voleurs, on paie, on paie et à chaque fois, c’est toujours pareil, cela n’est pas compris dans votre contrat d’assurance. Ah pour nous faire souscrire, aucun problème mais lorsqu’il s’agit de payer, là c’est une autre histoire ! »

Bien que je comprenne parfaitement les dires ou même les sous-entendus de chacun, je suis certaine que vous n’êtes pas sans savoir que le secteur de l’assurance est certainement l’un des plus réglementés par la Loi Française et que, contrairement à ce qu’on pourrait tous penser, nos sinistres certes n’augmentent pas, ce qui n’est certainement pas le cas des coûts des réparations, de ces mêmes sinistres.

Beaucoup d’entre nous trouvent que l’assureur préserve ses intérêts avant celui de ses sociétaires, mais réfléchissons bien, n’avons-nous jamais été heureux de trouver notre assureur à la survenance d’un sinistre ?

Ne nous sommes-nous jamais dit : « Mon dieu, heureusement que je suis bien assuré ! » ?

Savez-vous qu’en 2016, les coûts des réparations de l’automobile étaient de 6% supérieur aux cotisations perçues… ? (Source : latribune.fr)

Savez-vous que le secteur de l’assurance fonctionne avec un principe de mutualisation ? D’ailleurs la Reine Élisabeth I disait : « L’assurance a été établie de sorte que la perte pèse légèrement sur beaucoup, plutôt que lourdement sur peu ».

Les obligations des assureurs et intermédiaires en assurance

Sachez que nos intermédiaires en assurance ainsi que nos assureurs ont un devoir de conseil et une obligation d’informations, avant même la conclusion de votre contrat !

Cette obligation consiste à recueillir nos besoins et exigences pour ensuite préciser les raisons qui motivent le conseil fourni quant à un produit d’assurance déterminé afin que nous puissions avoir connaissance de nos garanties souhaitées, du tarif appliqué… Ces différents échanges doivent être consignés par écrit ou sur un support durable, évitant ainsi toute contestation ultérieure, de notre part certes mais également de la part des assureurs.

Le moment de la réconciliation

Et vous, assureurs ou intermédiaires en assurance, êtes-vous certains que le sentiment de vos sociétaires soit légitime ou exagéré ?

poignet de main entre deux hommes

Et si finalement, toutes ces insatisfactions étaient simplement dues à une incompréhension du rôle et de la connaissance de chaque partie?

Soyez certains que dans un secteur souvent bien trop complexe, votre rôle est primordial, car vous êtes l’interlocuteur principal de vos assurés et dans un monde en pleine transformation, il est temps d’être réellement proche de vos sociétaires.

Nous mettons à votre disposition des formations qui permettent à vos collaborateurs d’acquérir davantage de connaissances en assurance et banque (Certification IOA et IOBSP) mais également des formations qui permettent l’enchantement client.

Pourquoi beaucoup déchantent sur l’enchantement client ?

Raissa Docteur

Formatrice – Teleperformance Academy France