Pourquoi le sujet sur les News générations « Y » « Z » fait-il bondir ?

generation-y-z

Les derniers articles concernant le sujet des nouvelles générations «Y» «Z» dévoilent un avis défavorable voire détracteur parfois. Ils parlent de catégoriser des milliards de jeunes, d’un effet de mode.

Est-ce là une invention des marketers ? Est-ce une analyse qui renferme cette génération dans un moule ? Faut-il arrêter d’en parler ? Cette approche permet-elle d’avancer ?

C’est un sujet qui fait débat. Une étude faite par François Pichault et Mathieu Pleyers, sous le nom de ’’Pour en finir avec la génération Y…’’, analyse les articles de presse traitant de la génération Y. Il en ressort qu’aucune base méthodologique sérieuse n’a été mise en place avec, par exemple, des désaccords sur la tranche d’âge concernée.

Donnons la parole aux managers ! Expérience formation avec des managers :

Lors de mes formations managers, les stagiaires expriment souvent leur stupéfaction, voire leur énervement, face aux attitudes des jeunes nouvellement intégrés :

 « Ils veulent tout savoir » « Donner leur avis même quand ils ne sont pas d’accord » « Demandent régulièrement à partir plus tôt en weekend »

Bref,  ils les trouvent incorrectes et ne les comprennent pas.

Pouvoir explorer ces articles qui font une première analyse de ces générations, expliquer à ces managers que cette nouvelle génération a besoin de sens, d’explications concrètes parce qu’ils ont grandi avec des adultes leur parlant de tout, leur a permis d’accepter de changer leur management voire de l’adapter à cette génération.

Donnons la parole aux nouveaux travailleurs ! Expérience formation avec la New génération :

De leur côté, les news générations ne comprennent pas pourquoi, par simple tradition managériale, ils ne peuvent donner un avis qui, qui plus est, amène des actions proactives.

Par exemple : un jour en formation, un stagiaire m’a confié que suite à une réunion de service à laquelle il avait participé de manière active pour proposer des solutions pertinentes, son supérieur lui a annoncé qu’il n’en ferait plus parti.

Pourquoi ? Parce que le directeur n’avait pas du tout apprécié qu’il se permette de donner son avis sans qu’on l’y invite. Ce stagiaire s’est retrouvé à l’écart sans comprendre.

La bonne nouvelle est qu’il est tellement brillant qu’il a su devenir indispensable et, même si ses idées ne sont plus les bienvenues, elles sont incontournables pour l’avancée du service.

Lui expliquer que cette génération,  dite « baby-boomers »,  sacralise les liens hiérarchiques lui a permis d’accepter cette situation sans la vivre de manière personnelle.

Pour conclure

Alors oui c’est une catégorisation que de dire « parce qu’il est né en 1988 il va certainement avoir besoin de plus d’explications ».

Tout comme de dire : « parce qu’il est né pendant la seconde guerre mondiale, je vais devoir faire attention à ma communication si je veux donner mon avis »

Mais si catégoriser les êtres humains permet de changer la vision de chacun pour maximaliser une bonne entente dans les relations professionnelles, alors je veux bien traiter ce sujet 😉

Et si l’analyse de ces différentes générations nous amène encore plus loin, soyons fou, nous amène à penser que cette génération veut peut être ce que nous même génération X avons toujours voulu : Une expression libérée par exemple, être tenu informé de tout ce qui concerne l’entreprise, etc….

Alors là je veux bien me porter garante de ce sujet 🙂

Image génération Y et Z

Ce sont toutes ces contradictions que nous analysons dans nos formations managers afin d’apporter des solutions personnalisées. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter sur …..

Caroline Prince
Formatrice pour Teleperformance Academy France