Bonjour, que puis-je pour vous ?

 

« Conseiller Clientèle : moi, ça jamais » !  Mais pourquoi une telle réaction ? Connaissez-vous réellement ce métier, ou vous arrêtez vous comme la plupart des gens à ce que vous entendez ? Cette semaine, j’ai le plaisir de discuter avec vous du poste de Conseiller Clientèle.

 

Le métier de conseiller client, au centre de la satisfaction

En général, lorsque vous dites à vos proches : « Je suis Conseiller Clientèle », vous entendez quasiment, de manière systématique : « Ah c’est toi qui harcèle les gens au téléphone toute la journée, j’en ai marre de ces appels »

Effectivement, vous en conviendrez, il n’y a pas franchement de quoi valoriser votre métier. Comment vous donner confiance en ce que vous faites ? Et plus encore si vos propres proches ne l’acceptent pas ou le voient d’un mauvais œil.

Alors, pourquoi ne pas parler autrement de votre métier ? Pour cela, je vous aide, dans ce billet, à mieux le comprendre.

Le métier de Conseiller Clientèle est un métier de satisfaction du client. Oui, oui on parle bien de satisfaire le client dans ses attentes essentielles et voire même faire que son expérience aille au-delà de ses attentes. On parle alors d’enchantement client. Et c’est ce vers quoi les entreprises, comme les centres de relation client, tendent de plus en plus à l’heure actuelle.

Alors, comment peut-on ne pas être fière de faire un métier dont la finalité est de répondre aux demandes et attentes d’un client.

Le client avant tout

Il faut également comprendre que si votre métier existe, c’est qu’avant tout, il est issu d’une demande, d’un besoin du client. C’est bien en cela qu’il est le plus important.

Honnêtement, en tant que client vous-même, vous n’avez jamais éprouvé un certain confort à pouvoir joindre votre service client à toute heure de la journée et d’avoir en ligne un conseiller à l’écoute, efficace qui vous résout votre problématique rapidement ? N’avez-vous jamais été content que ce même conseiller vous propose une offre qui corresponde à votre besoin ? Ou raccroché en vous disant : « Voilà une personne qui connait son métier et qui se préoccupe de moi » ?

Avant d’être conseiller client, vous êtes avant tout un client, alors demandez-vous comment vous souhaiteriez être reçu en tant que tel et vous comprendrez toute la valorisation de votre travail !

Un métier orienté omnicanal

En France, voire dans le monde entier, le secteur de la relation client à distance est en pleine mutation. Auparavant, le démarchage téléphonique occupait une grande part des activités de la Relation Client, activité qui pouvait être perçue comme du « harcèlement ».

Actuellement, les évolutions font que l’on est orienté vers la « Fidélisation Client ».

Cette prise en charge premium du client se fait via l’ensemble des canaux. Oui, on est dans l’ère de l’omnicanal, et oui, le client communique aussi bien par téléphone, par mail, chat, réseaux sociaux et … Oui, il attend toujours la même qualité de service ! Le métier de Conseiller Clientèle devient un métier digital donc interactif !

Vous voyez que finalement, on est loin de cette image qui vous colle à la peau 🙂

Si vous exercez déjà à ce poste, faites-le avec fierté car vous exercez un beau métier, vous participez à la satisfaction voire l’enchantement client et donc à la fidélisation de ces derniers.

Une petite citation de Robert Kennedy, pour finir en toute intelligence :

Certaines personnes voient les choses comme elles sont et se demandent: pourquoi ? Moi, je vois les choses comme elles pourraient être et je me dis: pourquoi pas?

Pour ceux qui aimeraient exercer ce métier, et qui hésitent encore, j’espère que cet échange vous aura aidé à mieux le comprendre, alors si vous avez le sens de l’écoute active, des compétences commerciales et que le goût du challenge vous plait, des postes sont à pouvoir dans la région bordelaise, cliquez sur l’annonce suivante !

 

 

Raissa Docteur
Formatrice – Teleperformance Academy France